La médiathèque est en accès libre et gratuit du mardi au vendredi de 14h à 17h30 et le samedi de 14h à 19h

Vue normale Vue MARC vue ISBD

Centres et locaux de rétention administrative : Rapport 2011 / Cimade, Forum Réfugiés, France Terre d'Asile, Assfam, Ordre de Malte France

Type : LivreGenre : RapportAuteur: Comité intermouvement auprès des déportés et des évacués, AuteurEditeur : Paris : Comité intermouvement auprès des déportés et des évacués (CIMADE) , 2012Niveau de l'ensemble : Causes communes. Hors-série, Rapport 2011Description matérielle : 1 vol. (147 p.) : ill. en noir et en coul., carte, graph.Résumé : Ce rapport n'aurait pas de sens si on ne rappelait pas que derrière tous ces chiffres, ce sont bien d'hommes, de femmes et d'enfants dont il s'agit. Chacune de ces personnes est entrée dans un centre de rétention entre le 1er janvier 2011 et le 31 décembre 2011, pour n'en ressortir qu'un à quarante-cinq jours plus tard, libre, hospitalisée ou éloignée de force. Les données présentées ont été récoltées par chacune des cinq associations dans l'ensemble des centres de rétention de France (à l'exception de Mayotte, où l'aide à l'exercice des droits n'est pas financée par l'Etat). Le recueil a été organisé selon des modalités communes afin de produire des statistiques indépendantes sur la rétention en France. Pour chaque item abordé (placements en rétention, nationalités, mesures administratives, durée de présence en rétention, etc.), ces statistiques sont exhaustives ou couvrent une très forte proportion de l'effectif total. Les associations ne sont toutefois pas en mesure de rencontrer partout chaque personne placée en rétention. En Guyane par exemple, la plupart des éloignements sont réalisés très rapidement, avec un passage en rétention qui, souvent, ne dure que quelques heures, ce qui interdit toute aide effective à l'exercice des droits et rend a fortiori impossible la tenue de statistiques complètes. Seules ont été exploitées les données portant sur un échantillon suffisant pour être significatif. Au total, cette étude statistique représente la seule source indépendante et aussi conséquente sur l'activité des centres de rétention en 2011. - EditeurSujet - Nom commun : centre de rétention | camp de rétention administrative | réfugié | expulsion | statistique Sujet - Nom géographique : France -- pays Dewey : 342.440 82 ; 342.440 82-BPlan de classement : : 3 Face à l’État | 3A Politiques d’immigration
Type de document Site actuel Cote Statut Date de retour prévue Réservations
Consultable sur place Consultable sur place Fonds général 3A 342.440 82-B CIM (Parcourir l'étagère) Exclu du prêt
Réservations : 0

Ce rapport n'aurait pas de sens si on ne rappelait pas que derrière tous ces chiffres, ce sont bien
d'hommes, de femmes et d'enfants dont il s'agit. Chacune de ces personnes est entrée dans un
centre de rétention entre le 1er janvier 2011 et le 31 décembre 2011, pour n'en ressortir qu'un à
quarante-cinq jours plus tard, libre, hospitalisée ou éloignée de force.
Les données présentées ont été récoltées par chacune des cinq associations dans l'ensemble des
centres de rétention de France (à l'exception de Mayotte, où l'aide à l'exercice des droits n'est
pas financée par l'Etat).
Le recueil a été organisé selon des modalités communes afin de produire des statistiques indépendantes
sur la rétention en France.
Pour chaque item abordé (placements en rétention, nationalités, mesures administratives, durée
de présence en rétention, etc.), ces statistiques sont exhaustives ou couvrent une très forte
proportion de l'effectif total. Les associations ne sont toutefois pas en mesure de rencontrer
partout chaque personne placée en rétention. En Guyane par exemple, la plupart des éloignements
sont réalisés très rapidement, avec un passage en rétention qui, souvent, ne dure que
quelques heures, ce qui interdit toute aide effective à l'exercice des droits et rend a fortiori
impossible la tenue de statistiques complètes.
Seules ont été exploitées les données portant sur un échantillon suffisant pour être significatif.
Au total, cette étude statistique représente la seule source indépendante et aussi conséquente
sur l'activité des centres de rétention en 2011. - Editeur

Médiathèque Abdelmalek Sayad - Établissement public du Palais de la Porte Dorée - Musée national de l'histoire de l'immigration
293 avenue Daumesnil 75012 Paris - http://catalogue.histoire-immigration.fr - Tél : 01 53 59 15 92 - mediatheque.sayad[at]palais-portedoree.fr