La médiathèque est en accès libre et gratuit du mardi au vendredi de 14h à 17h30 et le samedi de 14h à 19h

Vue normale Vue MARC vue ISBD

Migrations, groupes "d'origines" et trajectoires : vers une ethnicisation des rapports socioprofessionnels ? une étude de cas dans un établissement public de santé de la région Ile-de-France / Marguerite Cognet ; sous la direction de Maryse Tripier

Type : LivreGenre : Mémoire ou thèseAuteur: COGNET, Marguerite, Auteur, 19..-....Editeur : S.l. : s.n. , 1998Description matérielle : 2 vol. (534 p.) : ill., graph. ; 30 cmRésumé : Pays d'immigration, la France métropolitaine rassemble des migrants et leurs descendants, venus d'horizons plus ou moins lointains. Au-delà de la conception d'une identité française subsumée par la volonté politique d'une nation une et indivisible, les populations nouvelles sont souvent confrontées à leur différence ethnique ou culturelle. Dépassant l'opposition classique étrangers/nationaux, il est nécessaire d'étudier quand et comment s'organise cette différence. Comment, quand et pourquoi l'origine ethnique ou culturelle, imputée ou revendiquée devient une ressource identitaire mobilisable dans les relations sociales, que ce soit individuellement ou collectivement ? Plusieurs études se sont déjà intéressées à cette question, en la traitant là ou elle émergeait le plus visiblement : la cité. Si l'appartenance à une origine est active dans les pratiques sociales des espaces urbains, on devrait la retrouver dans d'autres espaces sociaux et parmi ceux-là, les espaces professionnels puisqu'ils sont souvent les premiers lieux de contacts entre migrants et autochtones. Cette recherche se donne pour objet d'explorer ce secteur en prenant pour terrain un établissement public de santé, là où l'organisation des relations socioprofessionnelles est la plus hiérarchisée dans la cohérence des catégories statutaires et ou toute incidence des origines ethniques et culturelles est officiellement inexistante (statut de la fonction publique, recrutement sur titres, concours, avancement à l'ancienneté dans le grade, éthique en santé publique, etc.). Il s'agit d'observer si cette question des origines émerge et si oui, quels sont les mécanismes à l'oeuvre ? Quelle est l'incidence de cette variable dans les relations intra et inter-catégorielles et le fonctionnement de l'entreprise (recrutement, choix des affectations de poste, avancement, circulation de l'information, résistances, organisation de travail, division des taches, appréhension et gestion du soin, etc.) ?Note : Publication autorisée par le juryNote de thèse : - Thèse de doctorat, Sociologie, 1998 - Paris 7Sujet - Nom commun : émigration et immigration | travailleur immigré | fonction publique | hôpital | ethnicité | études de cas Sujet - Nom géographique : France -- pays | Ile-de-France -- région Dewey : 331.12Plan de classement : : 7 Vivre en France | 7C Economie, travail
Type de document Site actuel Cote Statut Notes Date de retour prévue Réservations
Consultable sur place Consultable sur place Fonds général 7C 331.12 COG (Parcourir l'étagère) Exclu du prêt
Consultable sur place Consultable sur place Fonds général 7C 331.12 COG (Parcourir l'étagère) Exclu du prêt Annexes
Réservations : 0

Publication autorisée par le jury

Thèse de doctorat Sociologie Paris 7 1998

Pays d'immigration, la France métropolitaine rassemble des migrants et leurs descendants, venus d'horizons plus ou moins lointains. Au-delà de la conception d'une identité française subsumée par la volonté politique d'une nation une et indivisible, les populations nouvelles sont souvent confrontées à leur différence ethnique ou culturelle. Dépassant l'opposition classique étrangers/nationaux, il est nécessaire d'étudier quand et comment s'organise cette différence. Comment, quand et pourquoi l'origine ethnique ou culturelle, imputée ou revendiquée devient une ressource identitaire mobilisable dans les relations sociales, que ce soit individuellement ou collectivement ? Plusieurs études se sont déjà intéressées à cette question, en la traitant là ou elle émergeait le plus visiblement : la cité. Si l'appartenance à une origine est active dans les pratiques sociales des espaces urbains, on devrait la retrouver dans d'autres espaces sociaux et parmi ceux-là, les espaces professionnels puisqu'ils sont souvent les premiers lieux de contacts entre migrants et autochtones. Cette recherche se donne pour objet d'explorer ce secteur en prenant pour terrain un établissement public de santé, là où l'organisation des relations socioprofessionnelles est la plus hiérarchisée dans la cohérence des catégories statutaires et ou toute incidence des origines ethniques et culturelles est officiellement inexistante (statut de la fonction publique, recrutement sur titres, concours, avancement à l'ancienneté dans le grade, éthique en santé publique, etc.). Il s'agit d'observer si cette question des origines émerge et si oui, quels sont les mécanismes à l'oeuvre ? Quelle est l'incidence de cette variable dans les relations intra et inter-catégorielles et le fonctionnement de l'entreprise (recrutement, choix des affectations de poste, avancement, circulation de l'information, résistances, organisation de travail, division des taches, appréhension et gestion du soin, etc.) ?

Médiathèque Abdelmalek Sayad - Établissement public du Palais de la Porte Dorée - Musée national de l'histoire de l'immigration
293 avenue Daumesnil 75012 Paris - http://catalogue.histoire-immigration.fr - Tél : 01 53 59 15 92 - mediatheque.sayad[at]palais-portedoree.fr