La médiathèque est en accès libre et gratuit du mardi au vendredi de 14h à 17h30 et le samedi de 14h à 19h

Vue normale Vue MARC vue ISBD

Les mécanismes de structuration du mouvement migratoire mauricien en France / par Vasoodeven Vuddamalay ; sous la direction de Jean-Pierre Raison

Type : LivreGenre : Mémoire ou thèseAuteur: Vuddamalay, Vasoodeven, AuteurEditeur : S.l. : s.n. , 1993Description matérielle : 1 vol. (445 f.) : cartes ; 30 cmRésumé : La première partie de ce travail sur le mouvement migratoire mauricien en France restitue l'histoire, les objectifs et la méthodologie. Les approches disciplinaires du phénomène migratoire sont identifiées tout en soulignant la dimension géographique. La formation des groupes et les liens imbriqués entre leur démographie, leur traduction politique et leur émigration sont évoqués, ainsi que l'impact de la phase d'industrialisation sur ces différents groupes. À partir d'une géographie des migrations mauriciennes à l'échelle mondiale, cette étude s'oriente sur leur présence dans l'hexagone. Ensuite, sont abordés les liens entre l'immigration et la politique étrangère des états, ainsi que le poids que les groupes ethniques distincts exercent dans ces dynamiques. À travers les jeux complexes des relations entre les recruteurs de main-d'œuvre étrangère dans la société réceptrice et les populations immigrées de l'Île Maurice, on retrouve la médiation des familles franco-mauriciennes, de certaines forces politiques et de l'église catholique, en tant qu'agents d'échanges transnationaux. Ce courant migratoire en France représente un flux informel et aussi ancien que le processus de la colonisation française de l'île. C'est la raison pour laquelle, l'adaptation aisée des Mauriciens en France s'appuie dès l'origine sur une socio-économie coloniale paternaliste, qui explique leurs insertions professionnelles dans les secteurs marqués par la clandestinité comme les services domestiques et la confection. L'insertion socio-politique de cette population au niveau local est caractérisée par un comportement de l'immigré-type mauricien qui répond aux attentes de la société française.Note : Publication autorisée par le juryNote sur les bibliographies et les index présents dans le document : Bibliogr. f. 412-437. Notes bibliogr..Note de thèse : - Thèse de doctorat, Géographie, 1993 - Paris, EHESSSujet - Nom commun : émigration et immigration | mauricien -- population | flux migratoire | insertion | travail Sujet - Nom géographique : France -- pays Dewey : 305.896 969Plan de classement : : 7 Vivre en France | 7A Populations et groupes sociaux | 7A1 Populations par origine
Type de document Site actuel Cote Statut Date de retour prévue Réservations
Consultable sur place Consultable sur place Fonds général 7A1 305.896 969 VUD (Parcourir l'étagère) Exclu du prêt
Réservations : 0

Publication autorisée par le jury

Bibliogr. f. 412-437. Notes bibliogr.

Thèse de doctorat Géographie Paris, EHESS 1993

La première partie de ce travail sur le mouvement migratoire mauricien en France restitue l'histoire, les objectifs et la méthodologie. Les approches disciplinaires du phénomène migratoire sont identifiées tout en soulignant la dimension géographique. La formation des groupes et les liens imbriqués entre leur démographie, leur traduction politique et leur émigration sont évoqués, ainsi que l'impact de la phase d'industrialisation sur ces différents groupes. À partir d'une géographie des migrations mauriciennes à l'échelle mondiale, cette étude s'oriente sur leur présence dans l'hexagone. Ensuite, sont abordés les liens entre l'immigration et la politique étrangère des états, ainsi que le poids que les groupes ethniques distincts exercent dans ces dynamiques. À travers les jeux complexes des relations entre les recruteurs de main-d'œuvre étrangère dans la société réceptrice et les populations immigrées de l'Île Maurice, on retrouve la médiation des familles franco-mauriciennes, de certaines forces politiques et de l'église catholique, en tant qu'agents d'échanges transnationaux. Ce courant migratoire en France représente un flux informel et aussi ancien que le processus de la colonisation française de l'île. C'est la raison pour laquelle, l'adaptation aisée des Mauriciens en France s'appuie dès l'origine sur une socio-économie coloniale paternaliste, qui explique leurs insertions professionnelles dans les secteurs marqués par la clandestinité comme les services domestiques et la confection. L'insertion socio-politique de cette population au niveau local est caractérisée par un comportement de l'immigré-type mauricien qui répond aux attentes de la société française.

Médiathèque Abdelmalek Sayad - Établissement public du Palais de la Porte Dorée - Musée national de l'histoire de l'immigration
293 avenue Daumesnil 75012 Paris - http://catalogue.histoire-immigration.fr - Tél : 01 53 59 15 92 - mediatheque.sayad[at]palais-portedoree.fr