La médiathèque est en accès libre et gratuit du mardi au vendredi de 14h à 17h30 et le samedi de 14h à 19h

Vue normale Vue MARC vue ISBD

Vivre libre avec ma fille / Sakinat Amiralieva

Type : LivreGenre : Auteur: Auteur, Amiralieva, Sakinat, 1962-....Editeur : Paris : R. Laffont , 2006Description matérielle : 1 vol. (211 p.)ISBN : 222110790X ; 2-221-10790-X .Résumé : Résumé : Elle était professeur de russe dans un village du Daghestan, célibataire mais respectée, indépendante. Quand ses élèves ont commencé à couvrir leurs cheveux, quand un nouveau mollah est arrivé, et quand elle a senti changer les regards sur elle, Sakinat a su que son pays basculait. C'est alors qu'elle a commis le pire des crimes : avoir un enfant hors mariage. Pour qu'on ne lui arrache pas sa fille Patimat et pour échapper à la colère des siens, elle a choisi de fuir. Son bébé de un an dans les bras, elle a franchi les montagnes, les fleuves, les frontières, toujours plus à l'ouest. Elle avait promis à son enfant qu'elles pourraient " vivre libres ". Après cinq ans d'exil, elles sont arrivées à Brest. Là se joue leur dernière chance. Elles allaient être expulsées quand des mères de famille de l'école maternelle de Patimat se sont dressées pour les protéger. Prenant le risque de se mettre hors la loi, elles ont caché la fillette. Un témoignage sur la condition des femmes écrasées par le fanatisme religieux, un récit bouleversant sur la solitude des demandeurs d'asile, l'histoire enfin d'un mouvement de solidarité exemplaire qui s'est opposé à la chasse aux enfants sans papiers.Note : Robert Laffont, 2006, 211 p.Sujet - Nom commun : exilé | femme | enfant | clandestin | demandeur d'asile | témoignage | russe -- population Dewey : 325.2Plan de classement : : 6 Ici et là-bas
Type de document Site actuel Cote Statut Date de retour prévue Réservations
Consultable sur place Consultable sur place Fonds général 6 325.2 AMI (Parcourir l'étagère) Exclu du prêt
Réservations : 0

Robert Laffont, 2006, 211 p.

Résumé Elle était professeur de russe dans un village du Daghestan, célibataire mais respectée, indépendante.
Quand ses élèves ont commencé à couvrir leurs cheveux, quand un nouveau mollah est arrivé, et quand elle a senti changer les regards sur elle, Sakinat a su que son pays basculait. C'est alors qu'elle a commis le pire des crimes : avoir un enfant hors mariage. Pour qu'on ne lui arrache pas sa fille Patimat et pour échapper à la colère des siens, elle a choisi de fuir. Son bébé de un an dans les bras, elle a franchi les montagnes, les fleuves, les frontières, toujours plus à l'ouest.
Elle avait promis à son enfant qu'elles pourraient " vivre libres ". Après cinq ans d'exil, elles sont arrivées à Brest. Là se joue leur dernière chance. Elles allaient être expulsées quand des mères de famille de l'école maternelle de Patimat se sont dressées pour les protéger. Prenant le risque de se mettre hors la loi, elles ont caché la fillette. Un témoignage sur la condition des femmes écrasées par le fanatisme religieux, un récit bouleversant sur la solitude des demandeurs d'asile, l'histoire enfin d'un mouvement de solidarité exemplaire qui s'est opposé à la chasse aux enfants sans papiers.

Médiathèque Abdelmalek Sayad - Établissement public du Palais de la Porte Dorée - Musée national de l'histoire de l'immigration
293 avenue Daumesnil 75012 Paris - http://catalogue.histoire-immigration.fr - Tél : 01 53 59 15 92 - mediatheque.sayad[at]palais-portedoree.fr