La médiathèque est en accès libre et gratuit du mardi au vendredi de 14h à 17h30 et le samedi de 14h à 19h

Vue normale Vue MARC vue ISBD

Le pays de l'écriture ; Silvia Baron Supervielle

Type : LivreGenre : EssaiAuteur: BARON SUPERVIELLE, SilviaEditeur : s.l. : EDITIONS DU SEUIL , 2002Description matérielle : 277 p.ISBN : 2020565684.Résumé : Résumé : "Poursuivant le travail intérieur de "La Ligne et l'Ombre", Silvia Baron Supervielle propose ici une réflexion sur la naissance même de l'écriture et l'exigence impérieuse de la littérature. À partir de l'expérience de son exil, à partir de certains éléments autobiographiques réduits ici à leur épure, l'auteur analyse le geste de l'écriture, la création artistique, la désignation poétique, mais aussi les sentiments les plus violents, la passion, le désir, le deuil. Nourrie d'une culture profonde (les poèmes de sa langue natale et des poésies élisabéthaines qu'elle traduit, les fragments de mystiques, les livres de voyage, les essais d'architecture, les manuels de sagesse antique), elle va et vient entre sa mémoire, sa perception des éléments (l'eau, le vent, la terre), son besoin de suivre les inquiétudes de sa sensibilité." - présentation de l'éditeur Sans genre déterminé, flirtant avec le journal d'écriture sous ses allures d'essai et les notes de lecture, ce texte condense les remarques de Silvia Baron Supervielle sur l'écriture, la Langue, le bilinguisme. L'écrivaine est de langue maternelle espagnole, exilée en France et écrivant en français. Cet ouvrage est une sorte de vagabondage intellectuel et sensible dans l'imaginaire des langues. Elle alimente sa réflexion sur l'acte d'écrire, conçue au plan spirituel et charnel, par des références à de nombreux auteurs, allant de l'Antiquité jusqu'à l'époque moderne. La perspective, quoique teintée de l'expérience personnelle du bilinguisme, est globalement « abstraite ». (« L'écriture s'enlève de l'histoire »). Ce dont il s'agit au fond, c'est d'une mystique (plus que d'une métaphysique) en quête des mystères de l'Ecriture, de la Langue, de la Parole. De langue maternelle espagnole, Silvia Baron-Supervielle est une poètesse, traductrice et essayiste d'expression française née en Argentine dans une famille apparentée à Jules Supervielle et exilée en France.Sujet - Nom de personne : Silvia Baron Supervielle Sujet - Nom commun : exilé | littérature | écriture | écrivain | langue | bilinguisme Ce document apparaît dans la/les liste(s) : Femmes et exil
Type de document Site actuel Cote Statut Date de retour prévue Réservations Réserves de cours
Empruntable Empruntable Fonds littéraire BAR E (Parcourir l'étagère) Disponible

Ecrire l'exil Session annuelle

Réservations : 0

Résumé "Poursuivant le travail intérieur de "La Ligne et l'Ombre", Silvia Baron Supervielle propose ici une réflexion sur la naissance même de l'écriture et l'exigence impérieuse de la littérature.
À partir de l'expérience de son exil, à partir de certains éléments autobiographiques réduits ici à leur épure, l'auteur analyse le geste de l'écriture, la création artistique, la désignation poétique, mais aussi les sentiments les plus violents, la passion, le désir, le deuil. Nourrie d'une culture profonde (les poèmes de sa langue natale et des poésies élisabéthaines qu'elle traduit, les fragments de mystiques, les livres de voyage, les essais d'architecture, les manuels de sagesse antique), elle va et vient entre sa mémoire, sa perception des éléments (l'eau, le vent, la terre), son besoin de suivre les inquiétudes de sa sensibilité." - présentation de l'éditeur
Sans genre déterminé, flirtant avec le journal d'écriture sous ses allures d'essai et les notes de lecture, ce texte condense les remarques de Silvia Baron Supervielle sur l'écriture, la Langue, le bilinguisme. L'écrivaine est de langue maternelle espagnole, exilée en France et écrivant en français. Cet ouvrage est une sorte de vagabondage intellectuel et sensible dans l'imaginaire des langues.
Elle alimente sa réflexion sur l'acte d'écrire, conçue au plan spirituel et charnel, par des références à de nombreux auteurs, allant de l'Antiquité jusqu'à l'époque moderne. La perspective, quoique teintée de l'expérience personnelle du bilinguisme, est globalement « abstraite ». (« L'écriture s'enlève de l'histoire »). Ce dont il s'agit au fond, c'est d'une mystique (plus que d'une métaphysique) en quête des mystères de l'Ecriture, de la Langue, de la Parole.
De langue maternelle espagnole, Silvia Baron-Supervielle est une poètesse, traductrice et essayiste d'expression française née en Argentine dans une famille apparentée à Jules Supervielle et exilée en France.

Médiathèque Abdelmalek Sayad - Établissement public du Palais de la Porte Dorée - Musée national de l'histoire de l'immigration
293 avenue Daumesnil 75012 Paris - http://catalogue.histoire-immigration.fr - Tél : 01 53 59 15 92 - mediatheque.sayad[at]palais-portedoree.fr